Une icone Coréenne : Seo Taiji

Posted on Posted in Articles, Brèves

Une icone Coréenne : Seo Taiji

Connaissez-Vous Seo Taiji?
 
Vous avez pourtant devant vous le nom de l’icône Coréenne des années 90 qui a libéré la musique et la création de la culture dans cette petite péninsule asiatique, et qui a permis à l’explosion de cette wave de K-Pop que vous connaissez bien, mais aussi à toute cette culture underground du Hip Hop, Rock, Métal, etc.
 
Seo Taiji, c’est qui? Il commence tout jeune, dans la banlieue de Séoul, où il fait de la basse et se fait recruter dans un groupe de métal local où il se trouve son nom de scène qui lui durera jusqu’à aujourd’hui : Seo Taiji. Il quitte l’école en réalisant que ça ne lui servira pas dans sa carrière musicale et commence son groupe « Seo Taiji and Boys » au début des années 90, qui sera le flambeau de la nouvelle vague de la culture musicale Coréenne. Son style porte des influences très Rage, Linkin Park, beaucoup de Hip Hop. Avec des notes de musiques traditionnelles et des techniques vocales très à lui, Seo Taiji se fait promouvoir au rang de « Président de la Culture » par les fans, la jeunesse Coréenne en général, et aussi une grande partie des jeunesses asiatiques pour avoir créé le mouvement Nu Rock en Asie qui en inspirerait beaucoup à écrire des textes et des chansons tout aussi rempli de vrai que ceux de Seo.
 

 
Pendant les années active du groupe, les ados séchaient les cours pour ses concerts, et les rues de Séoul se vidaient pour les performances du groupe. Il quitte alors se dernier et prend une carrière solo, s’installe en Amérique quelque temps et, après être revenu en Corée, sort un album en 98 qui vendra quelque millions d’exemplaire sans aucune com. Une manière de voir que l’amour des fans pour Seo n’avait pas baissé.
Il sortira encore 6 albums de différents styles, les 3 premiers restants proche du Seo Taiji qu’on a connu, le 4ème plus symphonique, avec le travail d’un grand conducteur Coréen, et je vous laisserais découvrir les derniers par vous même.
 

 
L’engouement extrême de la jeunesse pour les chansons et le style de Seo, considéré par certains comme ayant un contraste énorme avec l’atmosphère très clean, trop clean, des groupes de K-Pop de l’époque, s’explique par ses textes très conscient, parlant de sexisme, d’avortement, de l’exploitation des gens dans la société, du mal-être, des majors cupides, et de l’ère du « Faux » présent dans tout les formations K-Pop présentes à l’époque qui ont ainsi décliné en popularité très peu de temps après. Sa touche très direct à fait éclater la nouvelle ère de la musique Coréenne, et il a ainsi aider beaucoup de groupe a percé à travers le système des majors locaux en créant trois labels de musique avec lesquels il produit ses artistes, et organise festivals et tournées.
 
45ans passé et toujours actif, Seo Taiji continue de soutenir les scènes musicales qu’il aime, il crée des relations entre les majors de différents pays et apporte, toujours à sa propre échelle, sa touche de vérité et sa musicalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *