Tout le monde se foutait du Velvet Underground

Posted on Posted in Chroniques, Le Saviez-Vous

Hé oui, les premiers concerts du Velvet Underground était complètement vide, malgré les divers performances extravagantes exécuté pendant les concert et un manager assez atypique (qui n’est autre qu’Andy Warhol, pour les incultes). La populace – à l’époque en pleine vague hippie – n’avait rien à foutre du quator de légende qui deviendra par la suite un des groupes les plus influents de son époque en inspirant notamment David Bowie (qui fit ses début en chantant des reprises du Velvet) et en ouvrant la voie au punk rock et plus tard au post punk. Le magasine « Rolling Stone » qualifiera même leur premier album « The Velvet Underground and Nico » de «most prophetic rock album ever made».

Mylan Sovanh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *